République centrafricaine

Entretien de Laurent Fabius avec "Europe1", le 6 octobre 2013

Q - "(...)Il y a un autre point de préoccupation pour la diplomatie française, c’est bien sûr la Centrafrique. Qu’est-ce que la France peut faire ? Est-ce qu’elle doit intervenir ?

R - La France fait deux choses.

(...) Nous avons 450 hommes qui sont présents en République centrafricaine. La situation y est absolument épouvantable : c’est un pays de 5 millions d’habitants et dont l’espérance de vie est de 43 ans. Il y a des exactions tous les jours, des vols, des viols et des assassinats. Les forces africaines disposent également de soldats. Nous sommes en train d’intervenir au niveau des Nations unies, de l’Union Africaine et d’organisations régionales, pour trouver une solution de paix.

(...) Le gouvernement français souhaite que l’Afrique, qui est un continent formidable d’avenir, puisse traiter elle-même les problèmes de sécurité et de démocratie. (...) La France veut être un facilitateur international. Mais il n’est pas du tout question d’intervenir comme au Mali. Ce sera une intervention d’abord des Africains, soutenue par la communauté internationale."
[Haut de page]

Dernière modification : 17/10/2013

Haut de page