Présentation de Business France

Business France est l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations, ainsi que de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France. Elle promeut l’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires. Elle gère et développe le VIE (Volontariat International en Entreprise).

Créée le 1er janvier 2015, Business France est issue de la fusion d’UBIFRANCE et de l’AFII (Agence française pour les investissements internationaux). Business France dispose de 1 500 collaborateurs situés en France et dans 70 pays. Elle s’appuie sur un réseau de partenaires publics et privés.

LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l’internationalisation de l’économie française.

Les trois missions de l’agence sont :
- Le développement international des entreprises et de leurs exportations

- La prospection et l’accueil des investissements internationaux

- L’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires

Ces missions se déclinent comme suit :
- proposer des solutions et services dédiés aux entreprises et aux investisseurs étrangers tant pour favoriser l’export que pour accueillir les investissements, notamment par des actions de prospection, d’accompagnement, et d’accueil ;

- contribuer à la définition des programmes publics nationaux et territoriaux visant au développement à l’international de filières sectorielles et au renforcement de l’attractivité du territoire, y compris par des regroupements sectoriels et géographiques et la réalisation de synergies entre entreprises ;

-  accompagner la prise de décision et l’amélioration de la performance des entreprises exportatrices et des investisseurs industriels ou financiers en France.

- participer à l’optimisation des performances des ETI et entreprises innovantes afin d’accélérer leur développement en dehors de leur marché domestique et accroître significativement leur taille ;

- assurer le développement et la gestion du dispositif public relatif au programme Volontariat International en Entreprise / Administration ;

- effectuer, fait effectuer ou participer à toutes actions de coopération internationale dans les domaines de sa compétence ;

- assurer la veille de l’image et de l’attractivité économique de la France à l’international, et animer des réseaux d’influence sur le plan économique et international ;

- analyser et proposer des mesures publiques concernant l’internationalisation de l’économie française ;

- concevoir, développer et diffuser des outils de communications pertinents au service de ces objectifs qu’elle adapte à chacune de ses cibles en France et à l’international.

Situation initiale

Les deux agences délivrent des prestations individuelles et collectives : un catalogue interne de 55 lignes produits pour UBIFRANCE réparties en 4 gammes (et le VIE). L’AFII propose une dizaine de services, à titre gratuit (à l’exception des missions ciblées (3000 euros/ mission).

  • 1. UBIFRANCE  : 13 000 PME et ETI (5800 en prestations individuelles dont 3800 hors projets collectifs), des prestations aux régions (pour 2M€ en 2012). En outre, l’Agence gère plus de 8000 V.I.E. en poste.
  • 2. AFII  : grands groupes étrangers (env. 5000 entreprises prospectées par an), des clients régionaux (50 missions ciblées avec les territoires)

Enjeux

Les six enjeux de Business France sont :
1. Une mission de service public réaffirmée
2. Une offre de services adaptée aux spécificités de chaque entreprise et plus largement de chaque client et partenaire ;
3. Une participation active à la nécessaire clarification de l’écosystème d’acteurs ;
4. Une agence au service des territoires ;
5. Une présence dans les pays stratégiques d’aujourd’hui et de demain ;
6. Une communication & une stratégie d’influence ciblées, cohérentes et démultipliées.

II. UNE OFFRE DE SERVICES ADAPTEE AUX SPECIFICITES DE CHAQUE ENTREPRISE

Les offres de service « historiques » de chacune des lignes de métiers sont préservées : c’est la conséquence logique du constat de la spécificité de chacun des métiers.

Pour autant, elles s’inscriront dans une logique d’enrichissement réciproque en élargissant la cible des clients potentiels des deux activités, via des synergies commerciales clairement identifiées et un partage des bases de données et des informations.

L’une des évolutions majeures sera la mise en place d’un système d’information intégré et partagé entre les lignes de métiers « export » et « attractivité » dont l’élément central sera à terme une base de données partagée visant à démultiplier les opportunités pour la nouvelle Agence. Ce sera un chantier important du plan stratégique numérique.

L’organisation d’un « vendre à » avec un grand compte chinois ou coréen peut être l’occasion de l’interroger sur ses besoins concernant l’offre française et ses perspectives de développement en Europe, permettant de « taguer » un éventuel projet d’investissement et de le renseigner dans la base.

Autre exemple, avec les pôles de compétitivité, en particulier au titre des partenariats technologiques. L’action conduite par UBIFRANCE dans le cadre du programme d’internationalisation des pôles de compétitivité de la DGE doit s’enrichir d’une dimension leur permettant d’attirer des investissements étrangers au sein des pôles.

III. UNE AGENCE AU SERVICE DES TERRITOIRES

L’Etat a décidé de confier aux régions un rôle central et de stratège dans l’internationalisation des PME et ETI de leur ressort, idem au titre de l’attractivité. C’est l’objectif des PRIE. Il s’agit d’une opportunité majeure qui doit les conduire à organiser autour d’elles le jeu des autres acteurs. Business France doit y jouer un rôle central.

Du fait de son nouveau périmètre d’activité et de son réseau étendu, la nouvelle agence devient plus encore un interlocuteur de choix pour les régions et ambitionne de leur proposer une offre de service globale, tant concernant l’export que l’attractivité.

IV. UNE PRESENCE DANS LES PAYS STRATEGIQUES D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN

- Se renforcer dans les pays matures, en particulier aux Etats-Unis, afin d’exploiter pleinement les projets déjà existants et engranger des résultats immédiats ;

- Explorer de nouvelles géographies, afin de construire l’avenir. L’Egypte, le Nigéria et l’Afrique du Sud représentent 75% du PIB du continent africain.

- Enfin, Business France peut compter sur les CSE pour prolonger l’action de l’agence dans les pays où l’agence ne possède pas de bureau (environ 30 pays) en propre et pour renforcer son action dans les pays où seule la dimension export est adressée.

Côté export, l’option actuellement à l’étude consiste à dégager des marges de manoeuvre en Europe afin d’autoriser l’ouverture de nouveaux pays ou le renforcement sur des géographies à fort potentiel.

V. STRATEGIE DE COMMUNICATION

La nouvelle mission de communication de l’image de la France à l’international s’incarnera par la création d’une nouvelle direction : ce sera le troisième pilier de notre agence. L’ambition de cette nouvelle mission sera conditionnée aux moyens qui seront donnés à l’agence pour pouvoir la mettre en oeuvre.

VI. DIPLOMATIE ECONOMIQUE

La diplomatie économique est une chance et l’Agence joue un rôle important pour la faire vivre et la faire réussir dans le triangle d’or : ambassades, services économiques, Business France.
L’Ambassadeur est le premier représentant de la France dans un pays étranger. Il coordonne l’action de l’ensemble des services et entités françaises dans le pays.
Le CSE anime les actions économiques de la France dans le pays.

PDF - 27.1 ko
Quelques chiffres clés AFII et UBIFRANCE
(PDF - 27.1 ko)

Pour plus d’informations consultez le site de Business France

Dernière modification : 12/02/2015

Haut de page