La France attire toujours plus d’investisseurs étrangers en 2017.

Paris, le 3 avril 2018. Le « Rapport sur l’internationalisation de l’économie française - Bilan 2017 des investissements étrangers en France », paru ce jour, confirme la confiance renouvelée des investisseurs étrangers pour le site France.

En 2017, 1 298 décisions d’investissement (+16%, soit 25 décisions en moyenne par semaine) ont créé ou maintenu 33 489 emplois (contre 1 117 décisions et 30 108 emplois en 2016).
Les pays de l’Union européenne restent les premiers investisseurs en France avec 60% de l’ensemble des décisions d’investissement en France, viennent ensuite l’Amérique du Nord 23% et l’Asie 13% qui reste stable.

Environ 1 000 entreprises luxembourgeoises emploient en France plus de 50 000 personnes. En 2017, 17 projets d’investissements luxembourgeois ont été recensés en France. Ces projets ont permis la création ou la sauvegarde de 510 emplois.

En 2017, les investissements luxembourgeois privilégient les activités de production (47 % des projets et 72 % des emplois), et les activités de centres de décision (24 % des projets).
En termes de secteurs d’activités, le principal secteur est celui des métaux, représentant 35 % des projets et 56 % des emplois.
Trois régions d’implantation sont favorisées par les investissements luxembourgeois : la région Grand Est (24 % des projets), Nouvelle-Aquitaine (24 %) et les Hauts-de-France (24 %).

En 2017, la France est le 1er pays d’accueil des investissements créateurs d’emplois réalisés en Europe par des entreprises luxembourgeoises. Elle accueille 50 % des investissements de ce pays. L’Espagne, le Royaume-Uni et l’Allemagne accueillent chacun 9 % de ces projets[1].

Exemples de projets d’investissement en 2017
• ITS4U : ITS4U est une société luxembourgeoise de conseil en systèmes d’information, expertise technique, intégration de solutions (CRM, ECM, BPM, Middleware, Red Hat) et gestion de projet. En croissance constante depuis sa création en 2009, l’entreprise a ouvert un bureau à Paris en 2017 où elle prévoit le recrutement de dix personnes sur trois ans.
• Vesalius Biocapital : Vesalius Biocapital est un fonds d’investissement en capital risque qui investit dans les jeunes pousses biotech en Europe. Basé au Luxembourg, Vesalius Biocapital lance sa filiale de cinq personnes à Ivry-sur-Seine (Ile-de-France) pour intégrer l’écosystème santé et biotech en France.
• Aperam : spécialisé dans l’acier inoxydable, Aperam développe son activité à Gueugnon, en Bourgogne-Franche-Comté. L’entreprise luxembourgeoise a décidé d’investir 28 millions d’euros sur son site de production. L’opération vise à améliorer son outil industriel pour proposer des aciers inoxydables plus plats et plus brillants destinés notamment au marché des pièces d’aspect. Près de 25 emplois devraient être créés.

Dernière modification : 04/04/2018

Haut de page