Festival international des droits humains à la cinémathèque du Luxembourg - 10-11 décembre 2019

Sous le Haut Patronage de S.A.R. la Grande Duchesse de Luxembourg, les Ambassades des cinq pays de l’Union européenne siégeant actuellement au Conseil de sécurité des Nations Unies, à savoir l’Allemagne, la Belgique, la France, la Pologne et le Royaume-Uni, ainsi que le Luxembourg (pays-hôte de ces 5 Ambassades), se sont associés pour souligner leur attachement sans faille à la défense des droits humains universels. Par un festival de films organisé avec le concours de la Cinémathèque de la Ville Luxembourg et le soutien de l’a.s.b.l. Stand Speak Rise Up, les cinq Ambassades et le Ministère luxembourgeois des Affaires étrangères et européennes ont souhaité témoigner, par la fiction ou le documentaire, de situations rencontrées dans le monde et de violations des droits humains en Europe, au Moyen Orient et en Afrique et créer un forum de discussions sur ces défis et sur le rôle nécessaire du multilatéralisme pour aider à y répondre.

Ce festival fut honoré de la présence de la Grande-Duchesse Maria Teresa qui a notamment assisté à deux projections le 11 décembre.

Lors de la soirée d’inauguration, S.E.M l’Ambassadeur Bruno Perdu a tenu à rappeler dans un propos introductif l’importance de la protection des droits humains dans le cadre des organisations multilatérales, et par la diplomatie. Il a également souligné la persistance des violations des différentes conventions portant sur la protection des droits humains de nos jours (massacre des populations civiles pour des raisons idéologiques, ethniques ou religieuses), touchant également des enfants qui se retrouvent au cœur des conflits. Non sans rappeler la hausse des violences contre les femmes, l’Ambassadeur a noté le rôle important joué par l’Union Européenne dans la protection des droits fondamentaux des êtres humains.

L’Ambassade française avait pour cette occasion retenue le film « Un tramway à Jérusalem » du réalisateur israélien Amos Gitai. Ce film révèle, à travers des dialogues, des monologues, des sentiments antagoniques (haine, amour, peur, indifférence, racisme), symbole de la difficulté de vivre ensemble dans le respect des différences.

Le festival se tenait du 10 décembre 2019 (Journée internationale des Droits humains) jusqu’au 11 décembre 2019.

JPEG

Suite au film français, S.E.M l’Ambassadeur Heinrich Kreft a présenté le documentaire retenu par l’ambassade d’Allemagne, « Of Fathers and Son », dévoilant le quotidien d’une famille de radicaux islamistes, et l’endoctrinement des enfants enrôlés malgré eux dans cette guerre.
Photo 1/2 : La première soirée du festival s’est clôturée par le documentaire présenté par S.E.M l’Ambassadeur Piotr Wotjczak de l’ambassade de Pologne, « The Distant Barking of Dogs », mettant en scène la vie d’Oleg, jeune ukrainien vivant à moins de 2 kilomètres du front russo-ukrainien. S’en est suivi un moment d’échange avec le réalisateur de ce documentaire, Simon Lereg Wilmont.

JPEG
JPEG

La deuxième journée du festival accueillait en premier lieu l’Ambassade du Royaume-Uni au Luxembourg et le documentaire « I am not who they think I am », documentaire sur les violences faites aux femmes en Ouganda, suite à une introduction par S.E.M l’Ambassadeur John Marshall, et l’experte Santa Falasca, de l’International Center for Transitional Justice.

JPEG

Sylvie Lucas, secrétaire générale du Ministère des affaires étrangères et européennes luxembourgeois, a également tenu un discours fort, rappelant la mission des institutions internationales et des pays membres de l’Union Européenne en terme de défense et protection des droits humains.

JPEG

Philippe Majérus, Directeur de la fondation grand-ducale, ainsi que Marion Guth, Santa Falasca, et Nicolas Blies (réalisateur du documentaire Zero Impunity, présenté par le gouvernement luxembourgeois) ont tenu un moment d’échange avec le public pour débattre de la situation des droits humains dans le monde.

JPEG

S.E.M l’Ambassadeur Jean-Louis Six de l’ambassade de Belgique, présentait quant à lui le film choisi par son Ambassade, Insyriated. Ce film mettait en lumière le quotidien d’une famille syrienne à Damas prise au piège d’une guerre civile qui continue de ravager le pays.

JPEG

Sous le Haut Patronage de S.A.R. la Grande Duchesse de Luxembourg, les Ambassades des cinq pays de l’Union européenne siégeant actuellement au Conseil de sécurité des Nations Unies se sont associés pour souligner leur attachement sans faille à la défense des droits humains universels. (De gauche à droite : M. Claude Bertemes, directeur de la Cinémathèque ; S.E.M l’Ambassadeur du Royaume-Uni M. Marshall ; S.E.M l’Ambassadeur de Pologne M. Wotjczak ; S.E.M l’Ambassadeur de France M. Perdu ; Son Altesse Royale la Grande Duchesse Maria Teresa ; Sylvie Lucas, secrétaire générale du Ministère des affaires étrangères et européennes luxembourgeois ; S.E.M l’Ambassadeur de Belgique M. Six ; S.E.M l’Ambassadeur d’Allemagne M. Kreft ; M. Bauer, Echevin).

JPEG

S.E.M l’Ambassadeur de France Bruno Perdu, lors d’un propos introductif, évoquant le documentaire « Un tramway à Jérusalem » réalisé par Amos Gitai.

Dernière modification : 03/01/2020

Haut de page