2de réunion de la Commission pour le renforcement de la coopération transfrontalière

Le ministre français des affaires européennes, Jean Leonetti et Jean-Marie Halsdorf, ministre de l’Intérieur et à la Grande Région du Luxembourg, accompagné de Claude Wiseler, ministre du développement durable et des infrastructures et de l’aménagement du territoire, ont co-présidé la deuxième session de la Commission Intergouvernementale sur la coopération transfrontalière, le 1er mars, au Quai d’Orsay.

Cette rencontre a permis de faire un premier point d’étape, un peu moins d’un an après la première réunion de la CIG en avril 2011 au Château de Senningen. Elle a pris note des avancées enregistrées, en particulier sur le projet Esch-Belval, avec la création, côté français, de l’Établissement Public d’Aménagement (EPA) d’Alzette BELVAL .Créé le 6 mars par décret publié au Journal Officiel du 8 mars, et officiellement installé le 20 avril 2012, l’EPA partage sa gouvernance entre l’Etat et les collectivités locales de Lorraine. L’EPA sera l’outil privilégié d’échanges et de coopérations avec AGORA, qui gère l’aménagement du site de BELVAL côté luxembourgeois.

Les projets sectoriels abordés relèvent principalement des domaines suivants :

En matière de santé, la Commission s’est prononcée en faveur d’une réflexion conjointe sur l’offre de soins, prenant en compte le projet luxembourgeois de création d’une nouvelle structure hospitalière dans le sud du pays remplaçant les services actuellement répartis entre trois établissements. Elle s’est prononcé en faveur de la mise en place d’un accord cadre de coopération, et de l’intensification de la coopération dans le domaine de la formation et de la recherche.

Le développement économique a été abordé, notamment sous l’angle du projet d’éco-accélérateur et du projet ULCOS de captage de CO2 , actuellement en cours d’étude par les services de la Commission européenne.

En matière de transports, les deux parties ont marqué leur satisfaction sur le lancement des premiers travaux sur la future liaison routière entre Belval et Micheville. Elles sont convenues de poursuivre la réflexion sur le futur élargissement à 3 voies de l’A31 et pris note de la prochaine destruction du poste de frontière de Zoufftgen.

De nouvelles pistes de coopération ont été ouvertes dans les domaine de l’enseignement, avec les projets de table ronde entre les Universités de Lorraine et de Luxembourg , de mise en place d’une filière d’enseignement franco-luxembourgeois dans le nouveau lycée de Belval, de création de classes préparatoires aux Grandes Écoles françaises au Grand Duché, comme dans les domaines de la formation professionnelle, de la recherche (avec le projet de super calculateur) et de la protection sociale des travailleurs transfrontaliers.

La Commission a également acté l’intensification de la coopération en matière de sécurité civile, dans le cadre de la Grande Région. S’agissant de la centrale électro-nucléaire de Cattenom, les principes de transparence et de coopération ont été réaffirmés.

Un comité mixte de pilotage a été constitué pour superviser l’activité des différents groupes d’étude sectoriels et pour rendre compte régulièrement à la coprésidence de la Commission. La CIG est appelée à se réunir de nouveau dans un délai maximum d’un an.

JPEG - 17.7 ko
2de réunion de la Commission pour le renforcement de la coopération transfrontalière

Dernière modification : 19/03/2012

Haut de page